Juil
20
sam
2019
Christian BRENNER avec Fabien MARY, Pier Paolo POZZI et Manuel MARCHÈS @ Le Café Laurent
Juil 20 @ 21 h 00 min – 23 h 30 min

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quartet Fabien MARY (trompette), Christian BRENNER (piano), Pier Paolo POZZI (batterie) et Manuel MARCHÈS (contrebasse)

 

Fabien Mary est l’un des trompettistes les plus brillants et talentueux de sa génération. Pour preuves les
récompenses qu’il a reçues (Django D’or Jeune Talent 2003, Révélation jazz à Juan 2004, Nomination au
Prix Django Reinhardt 2008…) et la très longue liste de musiciens qu’il a accompagnés (Wynton Marsalis,
Diana Krall, Johnny Griffin, Steve Turre, Michel Legrand, Spanki Wilson, Dave Liebman, Preston Love,
Archie Shepp…).En 2009, Fabien enregistre un nouvel album en quintet avec l’un des saxophonistes
barytons les plus en vue de New York: Frank Basile (Vanguard Jazz Orchestra, Dizzy Gillespie All-Star Big
Band, the Jimmy Heath Big Band, the Joe Lovano Nonet, the Dave Holland Big Band, et Michael Bublé,
entre autres).

 

 

 

Juil
27
sam
2019
Christian BRENNER avec Ricardo IZQUIERDO, Blaise CHEVALLIER et Frédéric DELESTRÉ @ Le Café Laurent
Juil 27 @ 21 h 00 min – 23 h 30 min

 

 

 

 

 

 

 

Quartet Ricardo IZQUIERDO (saxophone ténor), Christian BRENNER (piano),

Blaise CHEVALLIER (contrebasse) et Frédéric DELESTRÉ (batterie)

Ricardo Izquierdo fait partie de ces saxophonistes ténor qui ne badinent pas avec le son. Né à La Havane, il a étudié la musique à Cuba jusqu’en 2001, pour venir ensuite s’installer à Paris et y côtoyer les musiciens de sa génération qui en font une des scènes les plus passionnantes au monde. Ce qui ne l’a pas empêché de conserver l’énergie propre aux musiciens cubains : il y a dans le jeu d’Izquierdo un feu que l’on retrouve souvent chez ses compatriotes. On pense bien sûr au saxophoniste portoricain David Sanchez pour l’aptitude à développer un propos complet tout en puissance sans dénaturer les thèmes ni les amputer de leur dimension mélodique. Il occupe l’espace sans le saturer, libère des torrents de notes sans sombrer dans l’exercice démonstratif. Il ne cherche pas à impressionner l’auditeur, mais à amener le jeu en quartet et lui donner du sens, afin de lancer ces beaux thèmes vers d’audacieuses élaborations collectives qui lui permettent d’aérer son phrasé, d’intercaler des respirations entre deux éboulements de notes.

 

 

 

 

 

 

CONTACT

LAISSEZ UN MESSAGE!